Le cercle des Bruyères se maintient dans la catégorie élite (1+)


Article du Ouest France du 23/10/2015

Le cercle a présenté son spectacle « Identités » à la fête des Bruyères, cet été.

Le cercle cède son titre de champion de Bretagne au cercle du Croisty (Morbihan), mais le groupe maintient sa position en catégorie 1+, regroupant l’élite de la confédération.

Le 10 octobre, les résultats du Gouel War’l Leur 2015 sont tombés : le cercle de Beuzec cède son titre de champion de Bretagne au cercle morbihannais du Croisty. Le groupe maintient sa position en catégorie 1+, regroupant l’élite de la confédération.

Le championnat des cercles War’l Leur se présente sous forme de contrôle continu, dit de « visionnage » sur l’ensemble des représentations données au cours de l’année. « Le contrôle continu nous oblige à avoir tout le temps nos équipes au complet. On ne peut pas se permettre la moindre défaillance », explique Fred Faussier, responsable du cercle des Bruyères.

En juillet, les cinq groupes de l’élite de la confédération se sont rencontrés au Théâtre de Cornouaille pour le Kement Tu, où chacun présente son spectacle devant un jury de spécialistes. Les notes prennent en compte la danse traditionnelle, les costumes, la mise en scène et la musique.

Place à la modernité

Trois fois champion de la confédération, ex aequo avec le cercle de Quimperlé en 2014, le cercle Beuzeg-ar-C’hab a présenté son spectacle Identités. Cette création s’inscrit dans une démarche de tradition, où le costume est une carte d’identité, et les relations actuelles de voisinage entre les différents pays.

« Les trois années précédentes, nous avons présenté un spectacle traditionnel sur le cru et le vécu dans le Cap-Sizun, rappelle Fred Faussier. En 2015, on a voulu faire quelque chose de plus moderne avec une première partie de danse contemporaine. C’était un vrai challenge. »

Pour le jury, la complexité du spectacle a joué contre le groupe des Bruyères. « Je suis content des résultats, affirme Fred Faussier. Nous sommes sortis de notre cadre traditionnel et ça a marché car nous restons en catégorie 1+. »

Depuis le mois de septembre, le cercle travaille sur sa prochaine création dont le contenu ne sera dévoilé qu’au moment de la première représentation publique en juin 2016.

« Nous sommes en train de finaliser notre projet. Il nous reste plus qu’à choisir entre deux thèmes très différents, confie Fred Faussier. On y trouvera des petites touches des années précédentes. »

Le cercle des Bruyères recrute de nouveaux danseurs, notamment des hommes, pour compléter ses effectifs.